Effet confinement : 3 bonnes raisons d'acheter à la campagne

22 janv. 2021

Effet confinement : 3 bonnes raisons d'acheter à la campagne

L’évolution des tendances immobilières

Il fût un temps où posséder une maison secondaire était un signe de richesse et réservé à l’aristocratie. Le premier confinement en mars 2020 n’a fait qu’accentuer les tendances concernant le marché de l’immobilier rural : les Français sont de plus en plus désireux de s’évader au grand air. Serait-il correct de dire que grâce au confinement de mars, les acquisitions de maisons de campagne ont explosées ?

 Vie à la campagne : maison secondaire ou résidence principale ?

En effet, les maisons de campagne suscitent un réel et puissant intérêt de la part de la population française, et pour certains, le calme et la tranquillité deviennent indispensables pour l’épanouissement personnel et professionnel. Maison secondaire ou résidence principale, les Français sont charmés et n’hésitent pas à partir à la conquête des territoires ruraux. Normandie, Bretagne, Aquitaine, Pays-de-la-Loire... nos régions regorgent d’endroits idylliques pour s’installer à la campagne.  


Mais pourquoi les maisons de campagne
séduisent-elles autant ?
 

1.       Son cadre de vie

En effet, la campagne offre une vie au grand air non négligeable. Vous avez la possibilité de posséder un jardin et de mieux respirer grâce aux nombreuses forêts présentes à la campagne. Quel luxe pour les yeux et la santé que de se promener ou de faire du sport tranquillement aux alentours, tout en admirant les paysages ! Intimité, convivialité, calme, diversification… les Français sont de plus en plus conscients des nombreux avantages de la campagne.

2.      La peur d’être à nouveau confiné

Cette crise sanitaire à durée indéterminée pousse un grand nombre de la population française à se pencher sur la question : « est-ce que nous ne serions pas mieux au grand air ? En pleine nature ? ». De plus, certains se retrouvent en télétravail (3 jours/5), et ne voient aucun inconvénient à faire quelques allers-retours par semaine pour se rendre sur leur lieu de travail.

3.       L’indétermination des voyages à l’étranger

Là encore, la crise sanitaire joue un rôle dans cette incertitude. C’est pourquoi, les Français repensent la façon dont ils souhaiteraient passer leurs vacances. La maison secondaire à la campagne est une idée qui séduit particulièrement. Pour son cadre de vie certes, mais également parce que la plupart des acquéreurs ont des enfants, et souhaitent les voir s’épanouir dans de grands espaces verts (ce qui a un peu disparu durant ces dernières années).


Quelques chiffres (selon une étude de Cadremploi) : 68% des cadres souhaitent déménager pour vivre au vert, 36% des cadres privilégient la campagne et 69% souhaitent un changement de région.

Toujours selon une étude de Cadremploi, le top 5 des villes « vivre au vert » qui attirent les cadres sont Angoulême, Poitiers, Quimper, Arras & Tours